Écrit par Anthony Maison

Une startup dans nos locaux

Pause-café avec Arnaud D’Ussel

Publié le

Depuis mi-mai, JoliCode est fier d’accueillir dans ses locaux l’un de ses clients : La startup Finarta. L’objectif ? Travailler dans la proximité durant l’intégralité du projet. À quelques jours de la sortie officielle, nous avons souhaité donner la parole à Arnaud D’Ussel, co-fondateur.

Finarta, qu’est-ce que c’est ?

Finarta est le réseau B2B qui relie les 500 plus importants marchands d’art au monde.

Le projet Finarta repose sur le Framework Symfony2. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Symfony2 est un choix logique, surtout en France. Il nous assure une base de code normée et connue d’une communauté désormais très étendue de développeurs : Symfony2 est un des projets PHP les plus populaires sur GitHub. En terme de constitution d’équipe, il nous permet de toucher des personnes qui ont une soif de rigueur ou de structuration plus importante que la moyenne dans leur approche du développement.

Que penses-tu du fonctionnement en mode régie proposé par JoliCode ?

J’ai l’habitude de travailler avec JoliCode en régie désormais, et en méthode agile. C’est de loin la méthode la plus efficace en terme d’avancée et réussite de projet, notamment par rapport à la bonne vieille intervention en forfait, que je pratiquais il y a bien longtemps maintenant. Mais pour que la relation de travail en régie fonctionne, à mon sens, il faut une implication totale du client.

Arnaud d'Ussel

Pour toi, quelle est la responsabilité du client dans le pilotage d’un projet Web ?

La responsabilité du client est totale dans la réussite d’un projet, et cela pas seulement pour la partie pilotage de projet. Sa responsabilité commence dans le choix de la société qui va l’accompagner pour développer le projet. Ensuite, c’est au client de faire attention à la qualité de ce qui est produit, et de la conformité entre ce qu’il veut pour son produit et ce qui est livré. C’est à lui de faire le point régulièrement pour voir si les choses avancent comme il veut, d’orienter différemment les développements si nécessaire. Mais, comme je l’ai dit, tout cela n’est faisable que si la garantie d’un code propre peut être maintenue peu importe la complexité technique du projet.

À quel point le fait de disposer d’un espace dédié dans nos locaux a-t-il pu conditionner la réussite du projet ?

Avoir un espace pour nous dans les nouveaux bureaux super sympas de JoliCode a d’abord été un bon coup de pouce pour notre startup qui démarrait. Ensuite, le fait de travailler sur le même plateau que les développeurs a été déterminant pour la bonne avancée des développements : on pouvait parler librement des stories à coder toute la journée, et les retours sur les développements terminés étaient faits sans délai. Cela a facilité grandement la communication, qui est à la base de toute relation réussie.

Comment as-tu trouvé ton séjour dans les locaux ?

C’était vraiment parfait ! Il y a une bonne ambiance studieuse dans les bureaux, ils sont lumineux, spacieux, d’un style moderne de bonne qualité, et il y a la terrasse, le petit plus sympa qui permet d’aller prendre l’air en 5 secondes, plutôt que de sortir dans la rue. Et accessoirement, c’est à 5 minutes à pied de chez moi. Et puis j’aime bien les peluches de l’éléphant PHP.

Que penses-tu de la flexibilité et de l’implication de l’équipe ?

Niveau flexibilité, JoliCode est vraiment adaptable, et c’est bien pratique. Il faut juste en retour l’être aussi, et tout va bien. Le planning de JoliCode est serré, mais je suis toujours étonné de la grande marche de manœuvre qu’on a eue pour ajouter des devs à un moment difficile, ou alors réduire la voilure pour conserver notre budget, dans les moments de doute. En tout cas, jusqu’à ce jour, tout a toujours été négociable, dans un bon état d’esprit.

Est-ce que tu recommanderais JoliCode ?

Sans hésiter ! Sauf si j’ai d’autres projets importants, et que j’ai besoin d’eux… (rires)

Merci Arnaud. On reprend un café ?