Écrit par Anthony Maison

Cap Collectif dans les starting blocks

Interview de Cap Collectif

Publié le

Depuis sa création, Cap Collectif contribue à l’émergence d’une démocratie basée sur la transparence, la participation et la collaboration en mettant à profit son expertise dans le domaine de l’intelligence collective et le développement de plateformes de consultation en ligne. JoliCode, associée dans cette aventure, est heureuse de vous partager aujourd’hui cette nouvelle interview. Amis de la démocratie participative, bonne lecture !

Anthony : Les actions de Cap Collectif ont été largement médiatisées ces derniers mois, notamment avec la consultation en ligne de la #LoiNumérique. Pouvez-vous nous en parler ?

Cyril pour Cap Collectif : Cela a été pour nous une aventure extraordinaire, puisque c’était la première fois en France, si ce n’est en Europe, qu’il y avait une consultation en ligne sur un projet de loi gouvernementale. Ce fut un réel travail exploratoire et l’ampleur de cette opération nous a mis une pression importante. Heureusement, ce challenge a été bien réussi, avec la participation de plus de 21 000 citoyens, ce qui a généré 8 500 contributions et 148 000 votes. Le niveau de satisfaction des participants est plutôt motivant pour la suite, même si nous avons pu observer, grâce aux enquêtes menées, qu’il y a encore une progression à faire sur la plateforme pour atteindre des publics qui reste encore peu habile avec le numérique.

Cap Collectif

Anthony : Pouvez-vous nous parler de votre plateforme ?

Maxime pour Cap Collectif : Notre objectif est de permettre aux organisations de gérer l’ensemble de leurs fonctions participatives sur une plateforme unique afin de capitaliser l’expérience acquise et de réduire leurs coûts.

Aujourd’hui, une instance de Cap Collectif, c’est un vrai site à part entière, c’est-à-dire avec des pages de contenus, un blog et un agenda dans lequel ensuite nos clients peuvent activer les différents modules participatifs. Par exemple, nous avons conçu un module principal de consultation, une boîte à idées, un questionnaire, un budget participatif et un module d’appel à projets. La plateforme est en constante évolution !

Anthony : Qui intervient dans l’évolution du produit ?

Maxime pour Cap Collectif : Nous avons récemment divisé l’équipe en deux pôles. Un pôle produit et un pôle marché qui, dans une discussion constante, co-construisent le projet en s’appuyant sur leurs propres compétences et contraintes. De manière générale, nos clients sont aussi très impliqués dans les phases d’expérimentation et de test, ce qui nous permet de garantir un haut niveau de satisfaction.

Anthony : Le projet Cap Collectif évolue rapidement. Avez-vous rencontré des problématiques techniques importantes ?

Maxime pour Cap Collectif : Oui, le nombre d’utilisateurs a par exemple augmenté de façon exponentielle suite au succès de République numérique. Plus récemment, une de nos problématiques techniques concernait la migration des serveurs. L’objectif était de nous permettre une montée en charge beaucoup plus facile, notamment pour gérer la création d’instances. Aujourd’hui, tout est sous contrôle : nous avons un système de déploiement qui permet de distribuer les instances de manière optimale.

Quand nous sommes face à des points complexes susceptibles d’avoir un impact sur l’infrastructure comme celle-ci, nous faisons appel à l’expertise de JoliCode. Aussi, nous avons changé notre méthodologie : aujourd’hui, les développeurs travaillant sur le projet sont directement intégrés dans la vision du produit. Lors de notre dernière soirée hackday, nous avions souhaité par exemple que chaque développeur arrive à cette soirée avec son top 10 des fonctionnalités à développer dans les mois à venir. Ce fut intéressant, car nous avons pu détecter de nouvelles pistes qui n’étaient pas prévues dans la feuille de route que nous avions projetée, aussi bien sur le point de vue technique qu’ergonomique !

Anthony : Comment le public accueille votre offre ?

Cyril pour Cap Collectif : La problématique des affaires de consultation est un défi où nous commençons à consolider une réelle expertise. De nombreux projets sont en signature cette année, notre offre est visiblement très bien accueillie. Par exemple, nous avons remporté récemment l’appel d’offres de Grenoble Métropole qui souhaite faire une expérimentation de 18 mois. Se joint à ce merveilleux projet d’accompagnement, celui du comité de candidature aux jeux olympiques pour Paris en 2024. Jamais un comité de candidature dans le monde n’avait organisé une démarche de co-construction de cette ampleur, nous sommes donc très excités de contribuer activement à ce projet.

Anthony : Quelles sont les prochaines ambitions de Cap Collectif ?

Cyril pour Cap Collectif : Nous ne savons pas si c’est une ambition, mais c’est au moins un objectif, celui d’accompagner notre développement par une levée de fond cette année.

Nous avons une très forte montée en charge des commandes. Cette levée de fond nous permettra donc de recruter de nouveaux développeurs pour nous accompagner dans cette aventure, mais aussi pour nous aider à passer dans une dynamique commerciale proactive à l’international.

Des expérimentations dans ce sens sont en cours, notamment au Québec, avec l’Office de consultation publique de Montréal, qui a déclenché d’autres manifestations d’intérêt au Canada. Nous sommes donc enjoués et prêts à nous impliquer à 200% sur les mois à venir.

Anthony : Merci et bonne chance pour la suite !

Liens utiles : Site de Cap Collectif